Sciences et connaissance objective, philosophie et connaissance intégrale

Le docteur Faustus HENOSOPHIA Toposophia

La philosophie comme connaissance intégrale est la philosophie idéaliste, s’attachant à connaître l’esprit (ce qui est aussi la méthode du bouddhisme dans la méditation dite Vipassana) qui est celle de Brunschvicg dès sa thèse en 1897 « La modalité du jugement »:

https://laportedelinitiation.wordpress.com/le-principe-dimmanence/

où la métaphysique, fatras de discours non vérifiés car non vérifiables, est remplacée par la théorie de la connaissance.

« La spéculation philosophique, étant un genre de connaissance, ne peut décider que de l’être en tant que connu, ou, mieux encore, puisqu’elle pose d’une façon absolue le problème de la connaissance, elle juge la connaissance en tant qu’être. De ce point de vue auquel il faut que l’esprit s’accoutume lentement et laborieusement, la connaissance n’est plus un accident qui s’ajoute du dehors à l’être, sans l’altérer, comme est devant un objet un verre parfaitement transparent ; la connaissance constitue un monde qui est pour nous le monde. Au-delà il n’y…

View original post 1 140 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s