« Chronique d’un été » (1960) avec Marceline Loridan

Henosophia Τοποσοφια οντοποσοφια μαθεσις uni√ersalis ενοσοφια

On peut voir ce film complet, de Jean Rouch et Edgar Morin, ici:

Chronique d’un été 1960

Marceline avait alors 32 ans…penser que 15 ans auparavant cette femme qui est si pleine de vie sortait d’Auschwitz pour séjourner au Lutetia à Paris!

Je n’ai pas encore tout regardé, mais les premières réponses à la question posée par Marceline aux passants dans la rue sont souvent follement drôles, notamment le jeune homme qui sort son Descartes..

Rouch et Morin veulent interroger les gens sur « la façon dont ils se débrouillent avec la vie »

http://www.cineclubdecaen.com/realisat/rouch/chroniquedunete.htm

A noter qu’un film un peu similaire (mais sans interview) avait été réalisé par Chris Marker en 1962:

« Le joli Mai »

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Joli_Mai

Le texte de Chris Marker y est dit par Yves Montand qui à la fin interrogé les visages de passants, l’air si malheureux , qui défilent sur la bobine

image

image

View original post

Publicités