Les ombres du coeur (Shadowlands): C. S. Lewis et Joy Gresham

Henosophia Τοποσοφια οντοποσοφια μαθεσις uni√ersalis ενοσοφια

Je hais les dimanches (titre d’une chanson d’Edith Piaf chantée aussi par Juliette Greco).

Ce matin, réveillé tôt après une insomnie j’ai vu au programme « Les ombres du coeur » de Richard Attenborough avec Anthony Hopkins et ai lu : catégorie « Romance »…
Pouah me suis je dit, encore une de ces histoires d’amour dégoulinantes de guimauve, entre un professeur anglais et une américaine..
Je l’ai quand même laissé jouer sans vraiment regarder…quand je fus tiré de ma somnolence par le nom du professeur, qu’il dit au fonctionnaire de mairie lorsqu’il épouse l’américaine juste formellement, pour qu’elle puisse résider en Angleterre après avoir fui les USA et son mari alcoolique et violent dont elle a divorcé, et ce nom est :

Clive Staples Lewis

un écrivain anglais tout à fait particulier, qui est aussi un philosophe influencé par le christianisme, auteur de « La trilogie cosmique » et des Chroniques de Narnia, auxquelles le…

View original post 315 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s