Tentative ridicule de réfuter la thèse de Jean-Jacques Walter sur le Coran

La thèse de Jean-Jacques Walter est scientifique, basée sur la théorie mathématique des codes, elle est donc réfutable (condition nécessaire sinon suffisante pour qu’un travail soit scientifique).
Mais certainement pas de la façon dont s’y prend et article:

Les conclusions risibles de Jean Jacques Walter

qui dit notamment que « cela prouve que Walter s’est complètement trompé avec cette théorie de l’ADT appliquée au Coran car si elle peut théoriquement fonctionner pour l’œuvre humaine elle n’est certainement pas applicable à l’œuvre divine ».

Seulement voilà : le caractère d’œuvre divine du Coran n’est pas universellement reconnu, alors que les hypothèses mathématiques des théories utilisées par Walter le sont.
Donc l’argument n’est pas valide.
Les théories acceptées par les musulmans sont celles de leur Tradition, qui est non scientifique. Dire que « le Coran est d’origine divine » revient à dire, comme « l’univers a été créé par Dieu » :

« Je ne sais pas d’où vient le Coran, où comment il se fait que l’univers soit là »

Car on ne nous dit pas comment Dieu s’y est pris.

Mais l’école critique occidentale sait de mieux en mieux d’où vient le Coran : de lectionnaires nazaréens des premiers siècles.

Voici quelques exposés sur la thèse de Walter:

http://www.mehdi-azaiez.org/Le-Coran-revele-par-la-Theorie-des

et

http://linkis.com/dXMrI

Ce document du site de Gallez qui va le plus loin dans l’islamologie moderne explique l’inanité, démontrée par Walter, de la séparation entre sourates médinoises et mecquoises:

http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/Walter_theorie-des-codes_Coran.pdf

Publicités