Explication sommaire des deux passages du « Dit du vieux marin »

L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن

Il y a deux « ordres » ou « plans de conscience » auxquels correspondent en l’homme deux « Moi » : moi vital et moi spirituel.
Tel est le sens du premier chapitre de « Raison et religion » (1939) de Léon Brunschvicg, voir:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/05/19/brunschvicgraisonreligion-les-oppositions-fondamentales-moi-vital-ou-moi-spirituel/

Pascal ajoute un troisième ordre qui est surnaturel : l’ordre de la charité et de la Grâce.
Mais Léon Brunschvicg démontre de manière convaincante le 24 mars 1928 dans sa « Querelle de l’athéisme » que l’ordre surnaturel de la Grâce est incompatible avec la science moderne,dont la naissance au 17ème siècle européen est un véritable « changement d’axe de la vie religieuse »:

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2012/09/11/la-querelle-de-latheisme-de-brunschvicg/

« Le drame de la conscience religieuse depuis trois siècles est défini avec précision par les termes du Mémorial du 23 novembre 1654 : entre le Dieu qui est celui d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et le Dieu qui est celui des philosophes et des savants, les essais de synthèse, les espérances…

View original post 1 440 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s