En revoyant le téléfilm  » A la recherche du temps perdu »

Henosophia Τοποσοφια οντοποσοφια μαθεσις uni√ersalis ενοσοφια

J’ai revu « A la recherche du temps perdu » de Nina Companeez il y a Quelques semaines un vendredi soir sur Arte:

http://www.arte.tv/guide/fr/042266-001/a-la-recherche-du-temps-perdu-1-2

C’est une bonne réalisatrice mais il est impossible d’adapter une telle œuvre au cinéma, exactement pour la même raison qu’il est impossible d’adapter « La montagne magique » : parce que ces deux œuvres écrites ont une durée « hermétique » qui leur est propre…mais peu importe..
Le temps perdu, c’est celui perdu à vivre pour vivre, c’est à dire pour les exigences du plan vital.
Ce qui donne le change dans la « Recherche », tout comme d’ailleurs dans « La montagne magique » c’est que ces riches bourgeois ou aristocrates du « monde », que ce monde soit celui de la France du temps de l’affaire Dreyfus jusqu’à la guerre ou celui du sanatorium de Davos de 1907 à 1914 semblent employer ce temps pour autre chose que pour « reproduire leur force de travail », puisqu’ils ne…

View original post 1 462 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s