Principle of Maximum Fisher information from Hardy’s axioms applied to statistical systems

http://arxiv.org/abs/1405.0007

B Roy Frieden est l’auteur d’un livre à grande portée

Phsics from Fisher information :dont une partie est lisible ici

http://catdir.loc.gov/catdir/samples/cam032/98020461.pdf

et dont l’édition la plus récente est généralisée en « Science from Ficher information » :

http://assets.cambridge.org/97805210/09119/frontmatter/9780521009119_frontmatter.pdf

qui tente d’unifier toute la physique (relativité, physique quantique) à partir d’une principe dit »extreme physical information »  utilisant une notion peu connue des scientifiques mis à part les probabilistes et statisticiens : la matrice d’information de Fisher

Ce livre est aussi en lecture partielle sur Google :

https://books.google.fr/books?id=ev6uVHqKXlYC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Voici tous ses articles sur Arxiv:

http://arxiv.org/find/physics/1/au:+Frieden_B/0/1/0/all/0/1

Dans les deux premiers il dérive le principe EPI (extreme physical information) des cinq axiomes données pour toute la physique et notamment la théorie quantique par le mathématicien Lucien Hardy (voir articles précédents:  https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/10/09/luciens-hardy-quantum-theory-from-five-reasonable-axioms/

et

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/10/09/quantum-heory-from-four-of-hards-axioms/

voir aussi pour la dérivation à partir des axiomes de Hary page 11 de :

http://arxiv.org/find/physics/1/au:+Frieden_B/0/1/0/all/0/1

 

Les thèses de Roy Frieden rejoignent celles de la « process physics » de Reginald Cahill inspirées par la philosophie de Whitehead dans « Process and reality » qui vont dans  le sens dune réaffirmation de la réalité du temps, contre les thèses d’Einsein qui nient cette réalité du temps pour ce qui est de la physique (le temps étant considéré par lui comme une notion seulement subjective et sentimentale)

voir cette note de lecture sur le dernier livre du professeur Reginald Cahill « Process physics : from information theory to quantum space and matter »:

http://aflb.ensmp.fr/AFLB-312/aflb312m530.pdf

http://www.nature.com/news/theoretical-physics-the-origins-of-space-and-time-1.13613

et ce livre en lecture partielle sur Whitehead

https://books.google.fr/books?id=2MbeZwTZYRYC&pg=PA257&lpg=PA257&dq=einstein+process+physics+time+information+theory&source=bl&ots=BdunTPplH7&sig=UoErfDhxf-nlu9WPMgq0Hx72I70&hl=fr&sa=X&ved=0CFMQ6AEwBWoVChMIopCFoLi1yAIVwdYaCh1LXAL0#v=onepage&q=einstein%20process%20physics%20time%20information%20theory&f=false

ainsi que cette note du Professeur Cahill (qui est si je ne m’abuse australien ):

http://www.mountainman.com.au/process_physics/hps13.pdf

http://www.amazon.com/Process-Physics-Information-Contemporary-Fundamental/dp/1594543003

Quel est le sens de ces avancées et changements de paradigmes du point de vue de la philosophie idéaliste mathématisante endossée ici ?

La physique peut se caractériser comme la connaissance de la « forme d’extériorité » (l’espace temps, le monde) à partir des idées mathématiques qui sont propres à la forme d’intériorité (humaine) qui n’a comme relation ou « contact » avec la forme d’extériorité que les chocs, potentiellement blessants voire mortels .

bien sûr ici les poètes et les sentimentaux, adorateurs de la nature, pousseront les hauts cris et évoqueront les merveilleuses heures passées dans la priaire en fleurs en compagnie de la bien aimée ou en barque sur « Le lac » :

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/alphonse_de_lamartine/le_lac.html

« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ? »

La réponse est NON

« Le flot fut attentif, et la voix qui m’est chère
Laissa tomber ces mots :

 » Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

 » Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux. »

Si le Temps obéissait à cette injonction , il se rendrait coupable ce me semble de discrimination (o ! enfer et damnation) et serait condamné par les vrais républicains

Mais si Einstein a raison et si le Temps n’existe pas , ou seulement pour le poète et sa dulcinée ?

cela leur serait une maigre consolation , le conseil de quitter leurs étreintes amoureuses  pour les froides  équations de la Relativité générale .

seulement le Temps ne peut sonsiter q’en un accroissement constant de la connaissance de la forme d’extériorité par le forme d’intériorité au moyen des idées mathématiques et des  équations, c’est à dire de morphismes dans des catégories, et des expériences vérificatrices au laboratoire ou oratoire (« placet experiri » comme il est dit de manière répétée dans « La montagne magique » de Thomas Mann), connaissance obtenue en glanant donc des informations sur le monde ou « forme d’extériorité »

Or l’information peut être identifiée à la néguentropie et les mathématiciens ou ingénieurs en télécommunication comme Shannon s’en sont depuis longtemps préoccupé:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l%27information

c’est l’information de fisher qu’utilise Frieden, pas celle de Shannon)

http://www.jehps.net/Decembre2007/Triclot.pdf

http://jeanzin.fr/ecorevo/sciences/entropie.htm

et ce n’est pas un hasard sans doute si la notion mathématique de probabilité (qui mettait Einstein tellement mal à l’aise qu’il disait sans cesse « Dieu ne joue pas aux dés ») fait un retour en force avec l’information puisqu’il s’agit d’une notion à la fois subjective (théories bayésiennes de la probabilité) et objective (théories fréquentistes) au carrefour donc de la forme dintériorité et de la forme d’extériorité .

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Principle of Maximum Fisher information from Hardy’s axioms applied to statistical systems »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s