Raison absolue et finitude : plan spirituel et plan vital ?

Le livre de Robert Lamblin sous titré :  » pour une critique de la raison pure philosophique » et paru en 1977 chez Vrin est ici en lecture partielle:

https://books.google.fr/books?id=ON4B3Q6lme4C&pg=PP1&lpg=PP1&dq=raison+absolue+et+finitude&source=bl&ots=4SX55udSj0&sig=iYQ_dB1EEflpxvDs4fFW3fhBfbE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjh9tTI-rDKAhXK0xoKHVpTCPsQ6AEIHzAC#v=onepage&q=raison%20absolue%20et%20finitude&f=false
L’objet de ce livre tel qu’expliqué par l’auteur en introduction est de mettre au jour le sens de la réflexion philosophique, c’est à dire la signification ultime de la philosophie, d’après surtout la pensée de Hegel et de Fichte.
La différence avec Brunschvicg est donc que ce dernier trouve son inspiration dans le spinozisme et sa conception de la réflexion cartésienne ( du cogito c’est à dire). Or on sait qu’entre Jegel et Spinoza il faut choisir ainsi que nous en avertit Pierre Macherey dans « Hegel OU Spinoza » justement, voir la traduction en anglais de ce livre:

http://uberty.org/wp-content/uploads/2015/09/Pierre_Macherey_Susan_M._Ruddick_Hegel_or_Spino.pdf

L’origine radicale de la réflexion philosophique, qui est selon Brunschvicg l’unique méthode du spinozisme, se situe dans le problème universelqu’elle se pose nécessairement, qui est le fait de la distinction et de l’union de la pensée pure (la conscience de soi) et la pensée objectivement déterminée, ( notamment dans les sciences)c’est à dire le fait nécessaire qui semble une contradiction entre l’infinité et la finitude de la pensée. la réflexion se heurte nécessairement à ce fait qu’elle ne peut considérer que comme un fait empirique , auquel elle se heurte comme à l’exteriorité du monde, mais dont elle a un savoir pur à priori. Dans l’Ethique de Spinoza cette contradiction apparente,se situé entre la merveilleuse liberté apparue au Livre V et le déterminisme absolu du système aux 4 livres précédents. Elle est si l’on veut entre cette constatation que d’une certaine façon nous  » sentons que nous sommes éternels » ( » sentimur ») alors que nous savons aussi que nous sommes des « modes », des êtres finis et mortels.

Cette contradiction apparente n’est elle pas celle découverte et explicitée par Brunschvicg entre Moi vital (ou « plan vital » selon notre formulation dont j’ai déjà reconnu les dangers (à savoir tomber dans une formulation « théosophique », voir « occultiste » , celle des plans subtils) et Moi spirituel (mais il est vrai que les ouvrages théosophiques abondent aussi d’oppositions entre « petit moi » et « Grand Moi »):

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/05/19/brunschvicgraisonreligion-les-oppositions-fondamentales-moi-vital-ou-moi-spirituel/

https://mathesisuniversalis.wordpress.com/2015/08/01/brunschvicgraisonreligion-lopposition-fondamentale-plan-vital-plan-spirituel-dans-quatre-films/

Et, sur le livre « Raison et religion » :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/brunschvicg-raison-et-religion/

Le plan vital est celui de la finitude, le plan spirituel est celui de l’infinité de l’Idée

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/quelques-citations-eparses-de-brunschvicg-particulierement-eclairantes-voire-illuminatrices/

« Une philosophie de la conscience pure, telle que le traité de Spinoza « De intellectus emendatione » , en a dégagé la méthode, n’a rien à espérer de la vie, à craindre de la mort. L’angoisse de disparaitre un jour, qui domine une métaphysique de la vie, est sur un plan; la certitude d’évidence qu’apporte avec elle l’intelligence de l’idée, est sur un autre plan«

Brunschvicg se réfère bien à Spinoza ( mais pas à l’Ethique, dont le système euclidien s’est effondré ) et non à Hegel. Mais il reste que selon André Simha il est le « Fichte français »

Une réflexion au sujet de « Raison absolue et finitude : plan spirituel et plan vital ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s