Le Verbe mathématique est bien le Verbe intérieur propre à élever l’âme humaine au plan spirituel, ordre de l’Esprit

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Cette citation de Brunschvicg, extraite de l’introduction à « Humanisme de l’Occident » est lumineuse:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/ecrits_philosophiques_t1/ecrits_philosophiques_t1_intro.html

« Le langage mathématique, qui pouvait d’abord sembler si abstrait, pour ne pas dire si étrange, en face des aspects infiniment variés de la nature, est pourtant le seul dans lequel nous savons qu’elle accepte de répondre effectivement aux questions qui lui sont posées, le seul donc par quoi l’homme, acquérant la dignité de vérité, soit assuré de s’élever, par delà l’ordre de la matière et l’ordre de la vie, jusqu’à l’ordre de l’esprit »
C’est donc bien là la signification profonde de l’observation de Galilée dont je parlais à l’article précédent: » la Nature est un Livre écrit en langage mathématique ».

Quelques lignes plus haut, Brunschvicg oppose ce langage du plan spirituel, propre à la seule spontanéité de l’intelligence, aux langages du plan vital dupes des apparences adjointes par l’animalité des instincts et des passions:

« 

View original post 195 mots de plus

Publicités