Die Leiden des jungen Werthers anno 2016: love in a digital age

To Kill A Mocking Girl

Love has to take you by your throat until you almost suffocate, it releases you, so you can breathe for a while, and then it has to push you into a dark void of intense suffering and finally it takes you in its arms to comfort and cherish you. It’s love. Unexpected, suffocating, exhausting pre-digital love.

View original post 763 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s