« Nous avons existé, telle est notre légende »

Houellebecq au milieu des gouffres humains

Une des couvertures des Particules élémentaires« Partout à la surface de la planète l’humanité fatiguée, épuisée, doutant d’elle-même et de sa propre histoire, s’apprêtait tant bien que mal à entrer dans un nouveau millénaire. »

Michel Houellebecq, extrait des Particules élémentaires.

Le titre de cette entrée de blogue est un extrait du poème « La disparition », dans le recueil La poursuite du bonheur.

IMG_9246

View original post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s