Le gros mensonge des conversions à l’islam

Salem Ben Ammar


Plutôt que répandre la rumeur que l’islam progresse en France en évitant d’évoquer les désaffections qui le touchent, il serait plus pertinent de décrire le profil psycho-socio-mental des victimes tombées sous l’emprise de cette drogue dure.

Qui sont ces convertis, d’où viennent-ils, quelles sont leurs motivations et leur état de santé mentale au moment de leur passage de la pénombre à l’obscurité ?

A-t-on établi un parallèle entre les modalités de conversion à l’islam – qui n’est pas plus une religion que le nazisme – et celles qui prévalent pour le judaïsme et le christianisme ?

A-t-on comparé le profil du public né musulman qui abjure l’islam à celui qui tombe dans son piège ? Son origine sociale, lieu de résidence, le milieu familial des néo-musulmans ?

L’islam est la religion qui compte le plus de fausses conversions, de conversions en trompe l’oeil.

Ces femmes qui pour plaire à leurs conjoints musulmans, embrassent l’islam sans jamais avoir ouvert le Coran…

View original post 928 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s