Comme un torrent (Some came running) de Vincente Minnelli (1958)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis : plan vital -ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai écrit un grand nombre de fois sur ce film extraordinaire mais ce qui est nouveau c’est qu’on peut maintenant le voir sur le web, et en vostfr en plus, l’idéal :

D’accord, c’est mélodramatique, du « mélo » comme on dit d’un ton méprisant … Mais pas du larmoyant ni du « film à thèse »:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/06/14/comme-un-torrent-some-came-running-de-vincente-minnelli1958/

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Comme_un_torrent

En fait la tragédie se noue à la fin , disons de 1h51minutes à 2h 04 minutes 30, et cette tragédie est celle du « vivre ensemble », du plan vital comme je dis ici , des hommes et des femmes, dans une petite ville banale et étouffante du Midwest (« Parkman » qui porte bien son nom, en fait les décors sont ceux de Madison) . Nous sommes en 1948 (bien que le film ait été réalisé en 1958) comme on le voit à la forme des voitures et à d’autres indices imperceptibles : Dave Hirsch (Frank Sinatra)…

View original post 795 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s