Goethe :le serpent vert; l’or, la lumière et la parole

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis : plan vital -ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le texte traduit en français du conte « Le serpent vert » est ici:

http://psychanalyse-paris.com/816-Le-serpent-vert.html

Autre traduction:

http://www.arbredor.com/ebooks/SerpentVert.pdf

Une présentation et un résumé du conte se trouve ici :

http://infodoc.blog.free.fr/index.php?post/2014/02/06/Le-Serpent-Vert

« L’essentiel : Le serpent vert se sacrifie volontairement pour le bien commun en se transformant en pont afin que les deux amoureux puissent se rejoindre. Tous sont régénérés. Le pays est unifié grâce à un nouveau roi qui épouse Lilia (Fleur de Lys) libérée de son enchantement. »

« Le conte met en scène la rencontre impossible de deux jeunes gens vivant au sein d’un monde divisé par un fleuve. La jeune fille, atteinte d’un maléfice, ne peut être touchée par aucun être vivant sans provoquer leur mort. Le jeune homme, désespéré, cherche à l’enlacer, et meurt. Il faudra la mobilisation de personnages très divers pour ramener celui-ci à la vie et permettre son mariage avec la jeune fille: un serpent…

View original post 1 923 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s