Archives quotidiennes :

Burnt Norton (I) ~ TS Eliot

enjambées fauves

© Photo Anja Bührer © Photo Anja Bührer

.

I

Le temps présent et le temps passé
sont tous deux présents peut-être dans le temps futur
et le temps futur contenu dans le temps passé.
Si tout temps est éternellement présent
tout temps est irrémissible.
Ce qui aurait pu être est une abstraction
qui ne demeure un perpétuel possible
que dans un monde de spéculation.
Ce qui aurait pu être et ce qui a été
tendent vers une seule fin, qui est toujours présente.
Des pas résonnent en écho dans la mémoire
le long du corridor que nous n’avons pas pris
vers la porte que nous n’avons jamais ouverte
sur le jardin de roses. Mes paroles font écho
ainsi, dans votre esprit.
__________________Mais à quelle fin
troublent-elles la poussière d’une coupe de roses,
qu’en sais-je ?
___________D’autres échos
habitent le jardin. Les suivrons-nous ?
Vite, dit l’oiseau, vite, trouve-les, trouve-les
au détour…

Voir l’article original 603 mots de plus

Selon Quentin Meillassoux le poème de Mallarmé « Un coup de dés » cacherait un code numérique secret

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Quentin Meillassoux explique sa théorie dans son livre « Le nombre et la sirène  » , que l’on peut trouver sur Scribd et lire en format pdf (taper sur Google les mots clés : » Quentin Meillassoux le nombre et la sirène Scribd ») comme on peut y trouver aussi « Après la finitude » , d’ailleurs les deux livres défendent la même thèse philosophique , celle de la « mort de Dieu » qui est aussi un thème privilégié de Badiou : ce qui est nécessaire, c’est qu’il y ait seulement la contingence, et non pas les vieilles idoles de l’ancienne métaphysique, que Badiou entend aussi détrôner (l’Un surtout, contre lequel il est très remonté)

J’ai déjà parlé du livre précédent de Quentin Meillassoux « Après la finitude »:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/09/16/quentin-meillassoux-apres-la-finitude-essai-sur-la-necessite-de-la-contingence/

Quentin Meillassoux s’explique aussi, à propos de Mallarmé, sur cette vidéo de conférence :

Où il s’entretient avec le journaliste du Nouvel Observateur Éric Aeschinmann, voir aussi :

Voir l’article original 4 276 mots de plus