Que pense Shakespeare de la physique p-adique de l’espace-temps?

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis : plan vital -ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le monologue de Macbeth à la fin de la pièce de Shakespeare est célèbre, il a été cité bien des fois , inspirant par exemple le titre du livre de Faulkner « Soundt and fury » :

http://www.lettresvolees.fr/beckett/documents/Macbeth.pdf

Ici, « l’histoire racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur » est comprise comme description et symbole du plan vital, qui ne peut prendre sens que si les Idées du plan spirituel y éclairent les ténèbres épaisses (ce qui ne veut pas dire que Dieu y intervient : Dieu est une Idée formée ou non par nous, pauvres humains, et c’est à nous d’utiliser cette Lumière pour éclairer notre séjour, notre cachot).Voici la traduction de la pièce par Francois-Victor Hugo , la fameuse tirade de Macbeth se trouve acte V scène 5, c’est à dire scène XXIII selon la numérotation de ce site:

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Macbeth/Traduction_Hugo

« — La reine est morte, monseigneur.

MACBETH
Elle…

View original post 2 608 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s