Dos Passos – Hemingway : une rupture tout sauf littéraire

lundioumardi

John Dos Passos (1896 – 1970) – Ernest Hemingway (1899 – 1961), deux écrivains américains du XXe siècle qui ont emprunté, chacun à leur façon, le chemin d’une certaine modernité littéraire mais aussi deux figures marquantes de leur époque, liées par une étroite amitié et malgré deux personnalités aux antipodes. Dos Passos, sorte de longue tige dégarnie, au tempérament discret, méticuleux et attentif. Hemingway, incarnation vigoureuse de la virilité américaine, parlant haut et fort, redouté pour ses colères mais adulé pour son sens de la fête et son pouvoir de séduction. Il était inévitable qu’ils se rencontrent, une connivence était, quant à elle, moins évidente. Il en résulta une amitié intense – du moins au début – qui ne pouvait survivre à des convictions trop antagonistes, surtout lorsque celles-ci furent mises à l’épreuve du réel – la guerre d’Espagne (1936 – 1939) en l’occurrence.

Dans Adieu à l’amitié, Stephen…

View original post 852 mots de plus

4 réflexions au sujet de « Dos Passos – Hemingway : une rupture tout sauf littéraire »

    1. mathesisuniversalis Auteur de l’article

      Je suis content que vous soyez content et vous remercie, oui il m’a intéressé car j’ai vu récemment sur Arte le documentaire sur « La ragédie des brigades internationales » et suis fasciné par ces destins croisés : Dos Passos, Hemingway, Malraux, Orwell, sans oublier Simone Veil

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s