Pour le 100eme anniversaire de Kirk Douglas : »le dernier train de Gun Hill » (1959)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Ici:

https://m.ok.ru/video/87145384635
Cependant les motivations de Matt Morgan, personnage joué par Kirk Douglas, sont moins « pures » que celles du shérif Kane (Gary Cooper) dans « High Noon » (« Le train sifflera trois fois ») qui est donc « plus haut » (en termes de proximité du plan de l’Idée). Voici d’ailleurs l’article que j’avais écrit sur le chef d’œuvre de Fred Zinneman, réalisé en 1952:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/05/26/brunschvicgraisonreligion-exemple-3-des-oppositions-fondamentales-high-noon-de-fred-zinneman-1952/
Je ne sais pas si j’avais pensé à signaler la fin du film de Zinneman , qui a beaucoup choqué (d’ailleurs Zinneman, d’origine juive, a eu des ennuis avec le maccarthysme) : Cooper y jette l’étoile de shérif par terre, dans la poussière: c’est juste un symbole à portée sociale (le maintien de l’ordre) , restreint au plan vital donc. Mais le plan spirituel, au nom duquel le shérif Kane agit, est absolument séparé et indépendant du plan vital , de la cité, c’est là la dualité des plans…

View original post 497 mots de plus

Advertisements