La classe ouvrière va au cinéma

Aucun rapport avec ce qui précède, mais j’ai jugé cet article très intéressant :

http://proletariatuniversel.blogspot.fr/2014_07_13_archive.html
Et pourtant, plus anticommuniste que moi, Georges Marchais prend ses  jambes à son cou en te croisant par une nuit sans lune

Advertisements