John Huston : Let there be Light (1946)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Voir ce film en anglais ici:

(Version restaurée)

ou:

Il s’agit d’un film-choc documentaire, réalisé en 1945 par John Huston (qui était mobilisé depuis 1942) sur le traitement psychiatrique des soldats américains traumatisés par la guerre:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Que_la_lumière_soit_(film,_1980)

J’ai longuement parlé de John Huston dans les articles précédents, à propos notamment du film « Chinatown » de Polanski en 1974, où il a un rôle important, celui de Noah Cross le père incestueux.

Comme Roman Polanski, c’est  un créateur de génie, qui a réalisé plusieurs chefs d’œuvre, comme « Le faucon maltais », « Key  Largo  » , ou « La nuit de l’iguane ». Sa vie fut « agitée  » :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/John_Huston

« En 1933, ivre au volant de sa voiture, il renverse et tue la femme d’un acteur mexicain. Grâce à son père il parvient à éviter la justice, mais doit s’exiler pendant un temps en Europe ».

Les accusations de Tamar Hodel contre lui (d’avoir tenté de la…

View original post 1 164 mots de plus

Publicités