Les yeux de Satan (Child’s play, Sidney Lumet, 1972)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Ce film est pratiquement passé inaperçu, il n’est même pas sorti en France, comme d’ailleurs « The Offence » :(les liens YouTube ne fonctionnent plus hélas):

https://unedemeuresouterraineenformedecaverne.wordpress.com/2014/05/26/the-offence-de-sidney-lumet-1972-un-film-qui-a-sa-place-dans-lobscurite/

qui lui a carrément déchaîné les commentaires hostiles, parce que Sean Connery , qui à l’époque symbolisait encore James Bond, le mâle sûr de lui auquel aucune femme ne résiste, y joue avec beaucoup de courage professionnel un inspecteur de police Mal dans sa peau (marié à une femme qu’il n’aime plus), aux prises avec des pulsions pédophiles et justement chargé d’enquêter sur une série de meurtres d’adolescentes., dans une Angleterre crépusculaire, à la sortie de la période « Blow-up » du « swinging London ». Interrogeant un suspect qui perce à jour son trouble intérieur, et se montre ironique, il le tuera lors d’un déchaînement de violence. Ces deux films , qui sont les plus dérangeants de Lumet, viennent après « Le gang Anderson » (1971) et précédent Serpico, plus…

View original post 1 031 mots de plus

Publicités