#NoCountryForOldMen le poème « Sailing to Byzantium » de Yeats et sa traduction

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

C’est ici que l’on trouve le texte et la traduction de ce poème où Joël et Ethan Coen ont trouvé (dans le vers du début) l’idée du titre de leur film « No country for old men » (le film est de 2007, le poème de 1926)

http://lezardsdelapoesie.xooit.fr/t647-Yeats-Sailing-to-Byzantium.htm

et aussi:

https://brumes.wordpress.com/2009/10/17/le-poete-et-lartifice-de-leternite/

« That is no country for old men. The young

In one another’s arms, birds in the trees

– Those dying generations – at their song,

The salmon-falls, the mackerel-crowded seas,

Fish, flesh, or fowl, commend all summer long

Whatever is begotten, born, and dies. »

« Ce pays-là n’est pas pour les vieillards. Les garçons

Et les filles enlacés, les oiseaux dans les arbres

– Ces générations de la mort – tout à leur chant,

Les saumons bondissants, les mers combles de maquereaux,

Tout ce qui marche, nage ou vole, au long de l’été célèbre

Tout ce qui est engendré, naît et…

View original post 2 041 mots de plus

Publicités