La fusillade de Grasse renvoie à la tuerie de Columbine en 1999

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/03/16/le-suspect-de-la-fusillade-de-grasse-fascine-par-la-tuerie-de-columbine_5095714_3224.html
Évidemment « Le Monde » accuse l’extrême droatte  ( mais si l’agresseur était de famille musulmane, ce journal serait le premier à appeler à « ne pas stigmatiser » et « à ne pas faire d’amalgames populistes »).
J’avais tenté de tirer cette affaire au clair sur un ancien blog « Recherche de la vérité » maintenant détruit (par moi), j’avais lu pas mal de liens et je me souviens encore de mes conclusions : les deux tueurs, Eric Harris et Dylan Klebold, n’étaient en rien « racistes » ni « d’extrême droite » , encore moins « sionistes » comme on l’a prétendu parce que l’un des deux avait une partie de sa famille descendant d’un aïeul juif. J’ai retenu un passage de leurs « explications » qui montre s’ils étaient animés par un mépris et une haine contre toute l’humanité , accusée d’être hypocrite et menteuse : » That  inludes you, white P O S « ce qui signifie « les déclarations méprisantes qui précédent vous concernent aussi , vous les sales blancs  » (P O S est l’abréviation pour « piece of shit ») et ils prenaient soin de préciser qu’ils méprisaient les « racistes » aussi… ils n’étaient pas non plus homosexuels, ni refoulés ni « fiers de l’être  »

Le film « Elephant » réalisé en 2003 par Gus Van Sant,  à propos de ces événements est visible ici en vf:

http://sokrostream.cc/films/elephant-63162.html

C’est un grand film car il reste « mesuré » sans insister sur le gore et le sanglant, préférant procéder par « petites touches » menant vers l’horreur finale: nous voyons bien avec les trois élèves présentés et suivis au début qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette société : John est en voiture avec son père alcoolique et il est obligé de lui demander fermement de prendre le volant pour éviter un accident. Elias prend des photos dans le parc où l’automne donne de belles couleurs aux feuillages, il croise un couple d’amoureux et leur demande de les photographier mais ceux ci lui demandent, sans aucun motif, s’il a l’intention de les photographier nus.. Michelle estune adolescente mal dans sa peau et se fait réprimander par sa prof de sports parce qu’elle s’obstine à venir en pantalon de survêtement et non en short comme les autres.

Ainsi le malaise concerne les rapports entre les générations, ou les rapports des jeunes avec le sexe, c’est à dire l’activité humaine conduisant au  renouvellement des générations . Le proviseur est tué par Eric, qui lui parle longuement , en l’accusant de ne pas les avoir écoutés, lui et Alex, lorsqu’ils se plaignaient à lui d’être les « souffre-douleurs » de leurs camarades. 

Elias et Michelle seront les deux premières victimes, à la bibliothèque :Elias prendra en photo le garçon qui lui tire dessus. 

Quant à John, il croise les deux tueurs alors qu’ils arrivent avec leurs sacs pleins d’armes.. il leur demande ce qu’ils font et Alex lui dit alors :  » fous le camp et ne reviens pas ! Ça va chier! »  et John comprend que quelque chose de très grave va arriver au réfectoire et se contente de prévenir tous ceux qu’il croise de ne pas entrer à cet endroit.. il n’a pas l’idée de téléphoner à la police.

Publicités