Billy Wilder : Lost weekend ( » Le poison », 1945, vf)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

À voir ici (choisir openload):

http://sokrostream.cc/films/le-poison-66993.html

Le résumé de l’histoire:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Poison_(film,_1945)

Un film d’une grande beauté, comme tous ceux de Billy Wilder, qui sont plutôt des comédies généralement, alors que celui ci est une tragédie d’une grande noirceur. On évoque généralement les scènes « spectaculaires » (comme les hallucinations et le « delirium » , mésaventure qui ne concerne toutefois que les forts buveurs qui arrêtent brusquement l’alcool sans prendre la précaution de s’hydrater abondamment et de prendre des calmants, bref qui tentent d’arrêter seuls, « comme un homme » , sans  » s’emmerder avec ces maudits donneurs de leçons de psys qui se croient toujours plus intelligents que les autres ») alors que le film met justement le doigt sur la nature « religieuse » et secrète de cette tragédie intime ; ainsi prenez la scène au début où Don Birnam, ayant réussi à se « débarrasser » des deux gêneurs que sont son frère et Helen (Jane Wyman) sort…

View original post 4 935 mots de plus

Publicités