Leçons très particulières

Ce titre de « Private lessons » correspond à deux films « érotiques » , l’un italien de 1975:

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Private_Lessons_(1975_film)

Avec Caroll Baker , vedette dans les années 50 de « Baby doll » d’Elia Kazan, et qui a incarné Jean Harlow dans un des deux films consacrés à la vie de cette actrice, sortis tous deux en 1965.
Le second « Private lessons » est un film américain de 1981 avec Sylvia Kristel :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Leçons_très_particulières

Dans le film de 1975, Caroll Baker, qui née en 1931 avait alors 44 ans, est une professeur de musique qui couche avec l’un de ses élèves, de moins de vingt ans assurément…

Dans le film de 1981, Sylvia kristel, née en 1952, est embauchée comme « gouvernante » par une riche famille américaine pour s’occuper de leur fils âgé de 15 ans. Elle « fait le job » (et même le blowjob) d’une manière très particulière puisqu’elle se charge , avec tout le talent qui a fait sa réputation, de l’éducation sentimentale et sexuelle de l’adolescent , qui tombe amoureux…

J’ai démontré que l’inceste parent-enfant est un crime contre l’humanité , commis par l’adulte, car l’enfant ou l’adolescent(e) ne sait pas, il ou elle est complètement perdu(e) et désorienté(e):

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/28/scienceinternelle-10-comment-expliquer-la-prohibition-universelle-de-linceste/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/30/scienceinternelle-11-comment-expliquer-le-tabou-universel-de-linceste-seconde-partie/

ce qui n’a pas empêché Louis Malle de traiter de ce sujet sur le mode léger et déculpabilisant en 1971 dans « Le souffle au cœur » :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/02/01/theme-de-linceste-louis-malle-le-souffle-au-coeur-1971/

Certes , dans « Private lessons » ni Caroll Baker ni Sylvia Kristel ne sont la mère de l’adolescent qu’elles entraînent à l’Abîme, mais la relation sexuelle entre un partenaire plus âgé et un ou une adolescente beaucoup plus jeune est toujours le symbole d’une relation incestueuse.
De tels « spectacles » constituent une terrifiante régression de la conscience vers l’époque reculée de la « Grande Déesse » ou « Grande Mère  » qui accesssoirement était aussi l’époque des sacrifices humains , où le matriarcat primordial transformait le masculin en phallus anonyme. Que ce matriarcat ait cédé la place aux sociétés patriarcales, tout en laissant des résidus, aux Seychelles notamment, ne constitue certes pas un progrès mais ne peut on sortir de cette impasse ? Dieu, l’Absolu, est une Idée, et n’a pas de sexe, sauf dans l’anthropomorphisme des « religions » qui régressent au plan vital

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/05/macron-un-homme-profondement-immature-domine-par-sa-mere-epouse/

Nous comprenons clairement ici que la situation de chaos moral qui prévaut aujourd’hui n’est pas née « ex nihilo » : l’idéologie déconstructionniste des  » Libertins » (que combattait déjà Descartes en son temps) en est responsable. Il nous faut tirer la chasse et nettoyer sinon c’est l’islam qui s’en chargera, avec ses méthodes musclées…

Publicités