France : l’intolérable provocation islamiste sur les plages de Cannes

civilwarineurope

Une dizaine de femmes qui avaient l’intention de se baigner vendredi midi en burkini sur les plages de Cannes ont été interpellées par la police devant l’hôtel de luxe Martinez. Ces femmes, venues toutes de Paris par le train, sont des amies et des parentes de Rachid Nekkaz, un Algérien qui s’est fait connaître depuis 2010 en payant les amendes des femmes qui ne respectent pas la législation française sur le voile intégral.

Une baignade en burkini pour rappeler la loi. Elles étaient toujours retenues en milieu d’après-midi dans les locaux du commissariat de Cannes.

Rachid Nekkaz, 45 ans, voulait, avec ce bain en burkini, rappeler la décision du Conseil d’État qui avait cassé, le 26 août dernier, les arrêtés interdisant la baignade en burkini pris dans différentes communes du littoral, dont Cannes, après l’attentat de Nice.

Une manifestation non-autorisée. Après être passé lui-même au commissariat de Cannes, Richard Nekkaz…

View original post 199 mots de plus

Publicités