A tombeau ouvert (Martin Scorsese, 1999, vf): « ne m’obligez pas à retirer mes lunettes! »

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

C’est ici :

http://www.voirfilms.biz/a-tombeau-ouvert.htm

Moi j’adore.. et puis pour une fois qu’il n’y a pas de mafieux, braqueurs et autres vermines ( à part le dealer porto-ricain, pas trop antipathique):

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/À_tombeau_ouvert

« et par la scène finale qui montre le recroquevillement de Frank dans les bras de la très biblique Mary faisant écho à la Pieta. Ce film, dans sa manière de présenter New York, rappelle forcément Taxi Driver, mais la haine de Travis Bickle est ici remplacée par la compassion sacrificielle de Frank Pierce. La similitude des deux protagonistes tient à leur impossibilité de s’intégrer à une société dont ils sont les observateurs et les damnés. »

Entre temps New York a vieilli de plus d’une vingtaine d’années, cela se voit : « les femmes qui descendent de chez elles pour se prostituer ne changent même plus de tenue »

C’ est seulement à la fin que Frank comprend, grâce à…

View original post 235 mots de plus

Publicités