Les films de Stanley Kubrick et le sexe

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Il y a deux grands films de Kubrick qui tournent autour de ce sujet : Lolita 1962) :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/09/27/stanley-kubrick-lolita-vf-1962/

Et son dernier film : Eyes wide shut (1999):

En vo :

https://m.ok.ru/dk?st.cmd=movieLayer&st.discId=97884244718&st.retLoc=default&st.discType=MOVIE&st.mvId=97884244718&st.stpos=rec_1&_prevCmd=movieLayer&tkn=5145

En vf (mais décalage entre le dialogue et l’image):

https://m.ok.ru/dk?st.cmd=movieLayer&st.discId=255530895935&st.retLoc=default&st.discType=MOVIE&st.mvId=255530895935&st.stpos=rec_5&_prevCmd=movieLayer&tkn=7115

La plus grande œuvre de Kubrick , « 2001 Odyssée de l’espace », ne contient aucune allusion au sexe, ce qui est surprenant. Par contre son premier film  » Fear and desire  » (1952) est selon moi son plus grand , ce que Kubrick lui même refusait, haïssant ce film, mais dans son atmosphère irréaliste il contient en germes tous les autres films:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/09/13/stanley-kubrick-fear-and-desire-v-o-st-fr-1952/

Un film qui présente le plan vital lui même, domaine de la guerre qui fait éternellement rage et de la génération, donc du sexe et de la mort …

Dans « Lolita » Humbert Humbert n’est pas le père biologique de Dolores Haze ( Lolita) on peut donc…

View original post 1 009 mots de plus

Publicités