Otto Preminger : « Laura » 1944

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

En anglais vo:

https://m.ok.ru/dk?st.cmd=movieLayer&st.discId=269918407331&st.retLoc=default&st.discType=MOVIE&st.mvId=269918407331&st.stpos=rec_1&_prevCmd=movieLayer&tkn=6767#lst#

J’ai vu le film fin 1967 au cinéma « Studio de l’Etoile » tout près derrière l’Arc de Triomphe, j’allais avoir quinze ans…

C’est un film fascinant à cause de sa tonalité « orphique » , sensible dans le scénario et la musique obsédante composée par David Raksin à l’époque , Raksin a aussi créé les musiques des films de Minnelli « les ensorcelés »(The bad and The beautiful) en 1952:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/31/vincente-minnelli-the-bad-and-the-beautiful-les-ensorceles-1952/

Et « Quinze jours ailleurs » (Two weeks in another town) en 1962

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/01/06/vincent-est-minnelli-two-weeks-in-another-town-1962-vo/

Pour Laura en 1944 Raksin n’y arrivait pas, il avait pris beaucoup de retard et devait absolument fournir la musique pour le lundi. le samedi matin il reçut la lettre d’un avocat l’informant que sa femme demandait le divorce. Or Raksin était , ceci explique peut être cela, follement amoureux de sa femme (cela arrive, même à Hollywood, tous les hommes ne sont pas des « libertins » assoifés de…

Voir l’article original 971 mots de plus