Archives mensuelles : septembre 2018

Après Hitler : documentaire en couleur sur l’immédiate après guerre (1945-1949)

Publicités

La #ScienceInternelle est la science avec conscience, menant aux Idées intelligibles par les idées humaines

Science internelle Henosophia Toposophia Mathesis universalis

Ceci constitue une sorte de réponse aux arguments ( exception faite de la violence terroriste ) de Theodor Kaczynski :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/09/16/theodor-unabomber-kaczynski-et-les-theses-de-ce-blog/

ainsi qu’à celles d’Olivier Rey dans « Itinéraire de l’égarement « .

La liberté, l’autonomie , ce n’est pas de faire ce que l’on veut « et après moi le déluge «  («  et si ça ne te plait pas je t’emmerde ») ; c’est d’accéder en pleine conscience au plan des Idées, ou au moins de contempler les Idées correctement, grâce à leurs mathèmes les idées humaines mathématiques, que sont les catégories.  Poursuivons cette métaphore, qui n’est qu’une image car les Idées ne sont pas des étoiles dans le ciel. L’accès de la pleine conscience au plan des Idées implique une distance nulle entre ce plan infiniment éloigné du monde, du plan vital , et la vision correcte des Idées comme des astres implique une distance faible ou…

View original post 1 387 mots de plus

« Kennedy et moi » (1999)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

https://m.ok.ru/video/95966464750

Deux « objets » gouvernent la vie de Simon Polaris (Jean-Pierre Bacri) : un revolver, chargé, qu’il s’est procuré il y a longtemps, et une montre , qui a paraît il appartenu au président J F Kennedy et que celui ci portait le 22 Novembre 1963, le jour de l’assassinat : c’est du moins l’histoire que lui a racontée son psychanalyste, qui l’aurait acquise auprès d’un commerçant , et qu’il porte depuis dans la poche gauche de son pantalon, cela a intrigué Polaris de voir toujours sa main farfouiller dans cette poche comme s’il se livrait à un autre genre d’activité et c’est à cette occasion que le psy lui raconte cette histoire, dont on ne saura jamais si elle est vraie ou non. Mais elle fascine tellement Simon que celui ci braquera à la fin avec son revolver le psy pour qu’il lui donne cette montre.

« Un revolver c’est en…

View original post 408 mots de plus