Fritz Lang : le testament du Dr Mabuse (1933)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Testament_du_docteur_Mabuse

j’ai aussi parlé de ce film dans l’article sur les « fous qui dirigent l’hopital« , un film extraordinaire, interdit par Goebbels à sa sortie en 1933, auquel j’avais déjà consacré des articles :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/06/28/fritz-lang-dr-mabuse-les-deux-films-du-cinema-parlant-en-1933-et-1960/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/12/24/le-sens-de-la-fin-du-testament-du-dr-mabuse-1933/

Fritz Lang avait été pressenti en 1920 pour réaliser le cabinet du Dr Caligari, et la version qu’il projetait aurait été profondément différente du film de Robert Wiene, où le délire du fou est intimement mélangé à la réalité, ce qui provoque une inquiétante étrangeté

Mais dans le film de 1933, qui annonce l’arrivée au pouvoir du Mal, c’est la vérité qui devient folle : le Dr Baum, chef de la clinique, « devient » Mabuse, le spectre lui transmet les notes qu’il écrivait et qui étaient ses instructions pour que sa bande commette des attentats terroristes ayant pour but de provoquer un climat de terreur (un peu comme les attentats du Bataclan…

Voir l’article original 163 mots de plus

Publicités