Archives mensuelles : septembre 2019

La codification totalitaire contre-utopique contre le danger des irruptions de l’Eros

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

https://www.persee.fr/doc/homso_0018-4306_1984_num_73_1_2164

page 78 et suivantes :

»La passion de l’antiphysis, qui caractérise la codification totalitaire des rapports individuels, exige que l’on se prémunisse contre les irruptions de l’Eros, en tant qu’instinct biologique relayé ou non par Agapé. L’amour, et plus encore la volonté d’amour, sous les différents visages de celui ci, sont les adversaires prioritaires du pouvoir contre-utopique. Non seulement ils font obstacle à l’attachement et à la gratitude de l’esclave envers le maître, de l’individu envers la collectivité, mais ils engendrent un Imaginaire singulier, incompatible avec l’Imaginaire collectif et aveuglant imposé par le pouvoir, et instaurant un Ailleurs fantasmatique et affectif en chaque être ainsi dissident : bris de clôture, brèche désaliénante, inadmissible pour un Ordre qui, à l’image de son initiale O, se veut horizon clôturé «

Je commence à avoir peur et à suffoquer : ce blog, dans sa passion anti-érotique, ne serait il pas au service…

Voir l’article original 602 mots de plus

Apocalypse : la paix impossible (1918-1926)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

1/2 https://www.dailymotion.com/video/x6xqq3e

2/2 https://www.dailymotion.com/video/x6xqrg2

Paix impossible, cela veut dire que la paix n’a pas eu lieu, et donc que la guerre s’est poursuivie en une « guerre de trente ans » de 1914 à 1944, comme c’est le titre d’un roman historique de Max Gallo .

Hitler est donc né à Versailles, et tous les conflits qui forment la trame de notre époque datent de cette époque là, comme le conflit palestinien..

cela veut dire que la question qui termine la « Montagne magique » de Thomas Mann reste sans autre réponse qu’une sèche négation.. or « c’est le Non qui brûle dans l’enfer » , comme l’avait dit un autre allemand

https://journals.openedition.org/assr/pdf/25987

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/10/22/cochetbrunschvicg-6-la-conversion-de-la-chair-a-lesprit-dans-le-temps-hermetique/

«Adieu, Hans Castorp, brave enfant gâté de la vie ! Ton histoire est finie. Nous avons achevé de la conter. Elle n’a été ni brève ni longue, c’est une histoire hermétique. Nous l’avons narrée pour…

Voir l’article original 245 mots de plus

In dubious battle

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Ce qui s’oppose à Eros, c’est Agapé bien sûr, mais la vraie dualité philosophico-mathématique est celle entre l’être et l’un

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/02/12/resume-de-la-these-de-frank-jedrzejewski-diagrammes-et-categories-lun-comme-dual-de-letre/

entre l’amour érotique , symbole de la dictature autoritaire du plan vital des générations, et l’Amor Dei

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/08/26/connais-tu-bien-lamour-toi-qui-parles-daimer/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/08/27/o-v-de-lubicz-milosz-lamoureuse-initiation/

J’en suis arrivé à la conclusion que le véritable amour, l’amour intellectuel de Dieu pour l’homme et de l’homme pour Dieu, c’est l’unité sans couture entre les deux leçons de Dieu en une unique Vérité :l’expansion infinie de l’intelligence et l’absolu désintéressement de l’amour :

»L’intuition spinoziste n’est rien si elle n’est éternelle et totale, si elle ne se rend capable d’appuyer la transparence et l’universalité de l’amour à l’immanence et à la certitude du vrai. En d’autres termes, il n’y a qu’un problème pour le philosophe, ou plus exactement on est philosophe dans la mesure où l’on parvient à ne plus poser…

Voir l’article original 1 866 mots de plus