Stanley Kubrick : « L’ultime razzia » ( « The killing ») 1956 vf

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

A voir ici :

https://wikiseries.co/EGAVzDX-l-ultime-razzia

C’est le troisième long métrage de Kubrick ( qui en a réalisé 13, nombre fétiche aussi  de Claude Lelouch dont la compagnie est appelée « Les films 13 », qui révèle l’importance du judaïsme pour Kubrick, d’ailleurs  en guématria hébraïque, 13 est le nombre du mot Amour =אהבה)  , celui qui l’a fait connaître, le scénario a été écrit avec Jim Thompson , avec aussi la collaboration de Lucien Ballard :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L’Ultime_Razzia

»Un film noir de braquage comme il en existe beaucoup à cette époque, mais Stanley Kubrick fragmente l’histoire que seule la voix off très influencée par Citizen Kane d’Orson Welles permet de reconstituer. Plus d’une décennie plus tard, la critique Pauline Kael considérait que L’Ultime Razzia avait lancé la carrière de Kubrick. Elle ne s’était pas trompée. Leurs chemins vont souvent se croiser par la suite car elle va détester tous ses…

Voir l’article original 614 mots de plus