Archives de l’auteur : mathesisuniversalis

Henri Verneuil : un singe en hiver (1962)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

https://m.ok.ru/dk;jsessionid=8101b24ebcd4984785ad1be8fc31475dd30cd6511a12a4e0.b15f91f?st.cmd=movieLayer&st.discId=1348206070297&st.retLoc=default&st.discType=MOVIE&st.mvId=1348206070297&st.stpos=rec_11&_prevCmd=movieLayer&tkn=7903&__dp=y#lst#

La scène du début, qui se passe en 1944,  est extraordinaire, avec le répliques et le jeu de Gabin, en quartier Maître Quentin  :

https://fr.m.wikiquote.org/wiki/Un_singe_en_hiver

»Attention aux roches, et surtout, attention aux mirages ! Le Yang-tsé-Kiang n’est pas un fleuve, c’est une avenue. Une avenue de 5000 km qui dégringole du Tibet pour finir dans la mer Jaune, avec des jonques et puis des sampans de chaque côté. Puis au milieu, il y a des… des tourbillons d’îles flottantes avec des orchidées hautes comme des arbres. Le Yang-tsé-Kiang, camarade, c’est des millions de mètres cubes d’or et de fleurs qui descendent vers Nankin, puis avec tout le long des villes ponton où on peut tout acheter, l’alcool de riz, les religions… les garces et l’opium… »

mais qu’est ce que le Yang Tse Kiang, « fleuve bleu »?

»va savoir… c’est peut être un rêve qui se jette dans la…

Voir l’article original 634 mots de plus

Kant : Deux choses remplissent mon esprit d’une admiration et d’un respect incessants : le ciel étoilé au dessus de moi et la loi morale en moi. Voir sur https://citations.ouest-france.fr/citation

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

https://citations.ouest-france.fr/citation-emmanuel-kant/deux-choses-remplissent-esprit-admiration-11968.html#modal-one

Par contre Stig Dagerman débute son roman « L’ile des condamnés «  par :

»deux choses me remplissent d’horreur : le bourreau en moi et la hache au dessus de moi »

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/03/27/stig-dagerman-notre-besoin-de-consolation-est-impossible-a-rassasier/

http://1libertaire.free.fr/SDagerman02.html

« Je suis dépourvu de foi et ne puis donc être heureux, car un homme qui risque de craindre que sa vie soit une errance absurde vers une mort certaine ne peut être heureux. Je n’ai reçu en héritage ni dieu, ni point fixe sur la terre d’où je puisse attirer l’attention d’un dieu : on ne m’a pas non plus légué la fureur bien déguisée du sceptique, les ruses de Sioux du rationaliste ou la candeur ardente de l’athée. Je n’ose donc jeter la pierre ni à celle qui croit en des choses qui ne m’inspirent que le doute, ni à celui qui cultive son doute comme si celui-ci n’était pas, lui aussi, entouré…

Voir l’article original 491 mots de plus

La promesse de l’aube (2017)

Claude Chabrol : « Que la bête meure ! » (1969)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

A voir ici :

https://m.ok.ru/video/193822788182

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Que_la_bête_meure

Le titre est inspiré du livre biblique de l’Ecclésiaste (Qoheleth):

»19. Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête sont pour eux un même sort ; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle ; car tout est vanité. »

Qoheleth qui donne le « Qohen Leth «  du film « Le théorème zéro «  de Terry Gilliam:

https://laviedelesprit.wordpress.com/2015/05/21/brunschvicgraisonreligion-exemple-2-des-oppositions-fondamentales-lecclesiaste-qoheleth/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/03/28/linvention-de-morel-et-lecclesiaste/

repris ici comme « théorème zéro » de la nullité du plan vital relativement à l’infini du plan de l’Idée ( le zéro et l’infini de Koestler )

https://unedemeuresouterraineenformedecaverne.wordpress.com/2014/06/25/le-theoreme-zero-de-terry-gilliam-qohen-leth-cohen-qoheleth/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/08/09/le-theoreme-zero-applique-a-la-nouvelle-naissance-dans-seconds-de-john-frankenheimer/

Dans ce que j’appelle « théorème de Louis Ferdinand Céline « :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/04/un-nouveau-theoreme-de-la-scienceinternelle-dit-theoreme-de-louis-ferdinand-celine/

à cause du passage du « Voyage »

“Entre le pénis et les mathématiques, Monsieur Baryton, il n’existe rien… Rien! C’est le vide!”

le pénis c’est…

Voir l’article original 212 mots de plus

Oliver Hirschbiegel : la chute ( Der Untergang, 2004, vf)

Henosophia TOPOSOPHIA μαθεσις uni√ersalis τοποσοφια MATHESIS οντοποσοφια ενοσοφια Philosophie, théorie des catégories et théorie homotopique des types

À voir ici :

https://m.ok.ru/video/38863112767

La page Wikipedia :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Chute_(film,_2004)

C’est un film qui a obtenu la faveur du grand public, il n’y a pas vraiment de rapport avec le film de Sokurov, « Moloch », reste que la question « aporétique » posée par ce dernier film, lors de la scène de la salle de bains, où Hitler en rage exprime devant Eva Braun son refus de la famille et de la procréation, demeure :
Est ce qu’Hitler visait la « victoire » et un Reich d’une durée de 1000 ans ( que Goebbels, dans « Moloch » , associe à certaines spéculations évangéliques sur le « règne des Justes ») ou bien désirait il la destruction et le chaos universels ( en commençant par l’élimination du peuple allemand , « qui s’est révélé comme le plus faible et le plus inapte et doit donc être éliminé par les lois de la Nature « ) par haine de la vie et…

Voir l’article original 1 399 mots de plus

Julien Duvivier : Marie-Octobre ( 1959) un très grand film

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις


Le film est ici :

https://m.ok.ru/video/90522782331

La page Wikipedia :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Marie-Octobre

C’est un véritable chef d’oeuvre, que j’ai vu pour la première fois à la télévision il y a quatre ou cinq ans, quand je regardais encore la télévision, et que j’ai revu ensuite un nombre incalculable de fois sur Internet : j’y trouve toujours quelque chose de nouveau, et qui élève l’âme, malgré l’extrême noirceur du scénario.

C’est en même temps une illustration de l’article précédent :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2020/04/06/badiouetreevenementt3-consequences-pratiques-du-fait-de-lecart-entre-nombre-des-sous-ensembles-et-nombre-des-elements/

La question du vote apparaît deux fois dans le film : quand Vandamme demande aux autres s’ils ne suspectaient pas un membre du réseau à l’époque, en 1942-43, et leur propose d’écrire leur réponse sur un bout de papier, ce sera comme un scrutin respectant le secret du vote, et quand les réponses sont comptées il s’avère que tous ont répondu  « Simoneau » ( Bernard Blier) , l’avocat d’extrême droite…

Voir l’article original 2 213 mots de plus

« Pas pleurer » de Lydie Salvayre : l’article au vitriol de Stalker

Je suis plus porté à faire confiance à Stalker qu’à France Info, mais n’ai pas lu « Pas pleurer »

https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/prix-litteraires/la-serie-valide-et-le-livre-pas-pleurer-nos-conseils-pour-se-cultiver-pendant-le-confinement_3885589.html

http://www.juanasensio.com/archive/2016/09/10/pas-pleurer-de-lydie-salvayre-le-goncourt-de-la-vulgarite.html

Terence Blake : mon parcours du livre de Badiou « L’immanence des vérités « 

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le texte en anglais est ici , sur le blog « Agent swarm » de Terence Blake :

https://terenceblake.wordpress.com/2018/10/06/my-path-through-badious-the-immanence-of-truths-full-english-text/

La vidéo  de l’exposé correspondant est ici :

Je détiens la version en français de « L’immanence des vérités », parue en 2018 chez Fayard, et vais profiter de cette inactivité forcée ( dûe au « confinement)   pour le lire sérieusement , ce que j’aurais dû faire il y a longtemps. Il s’agit du tome 3 de « L’être et l’événement « , le tome 2 étant « Logiques des mondes » : ces 3 tomes constituent la somme philosophique de Badiou.

Voici une traduction en anglais d’une partie de la section III de «  L’imminence des vérités « :


Four Accesses to the Infinite (Badiou)

J’ai déjà suffisamment précisé ce que je reproche à Badiou, en dehors de ses idées politiques que je réprouve , mais est ce au brin…

Voir l’article original 257 mots de plus

Guy Debord : les années de guerre ( après 1984)

Henosophia TOPOSOPHIA μαθεσις uni√ersalis τοποσοφια MATHESIS οντοποσοφια ενοσοφια Philosophie, théorie des catégories et théorie homotopique des types

http://juralibertaire.over-blog.com/article-22180757.html

« Le sixième volume de la correspondance de Guy Debord couvre neuf années d’un état de guerre prolongée…. où, de notes de lecture en traductions, de conseils en publications, de lettre en lettre, Debord prend le pouls d’une détestable époque, dont nous vivons, aujourd’hui, les sinistres prolongements »

Notre détestable époque donc, celle d’aujourd’hui, de SarkoMacrollande, dont nous comprenons clairement qu’elle trouve ses racines dans ces années 80, qui devaient paraît il « changer la vie ». Debord dit ailleurs que la société du spectacle était déjà en place dans l’immédiat après guerre : Hiroshima, espionnage généralisé, développement hypertrophié de la technique et bientôt de la mondialisation (actuelle, parce que la mondialisation cela remonte à plus loin, à l’empire romain peut être) etc.. la télévision arrive en 1949, massivement à partir des années 60, la publicité télévisée après 1968..

« En cette terre d’Espagne où se font encore entendre, quoique faiblement, les échos d’un…

Voir l’article original 481 mots de plus